Vous avez dit Guoanbu ?

Non, ce n’est pas une expression, ni un ingrédient pour une recette ; c’est le nom du ministère de la sécurité de l’État chinois. Plus connu sous le nom de MSE, ce sont les services secrets de la République populaire de Chine, basé à Pékin au 14 rue dongchang ‘an.

Si vous allez à Pékin en touriste vous aurez d’autres choses à visiter que cet immeuble austère. Beijing (Pékin) a la superficie de la Belgique, donc, vous n’avez pas tout le temps devant vous !

Si je me suis lancé dans cet article s’est probablement dû à ma paranoïa depuis que je cherche des informations sur le Guoanbu. Je ne vais vous faire un résumé de ce que j’ai pu lire, mais vous donnez mon impression d’écrivain qui cogite pour trouver des histoires.

 Cela dit les quelques détails que je vous donne, sont à retenir. Par exemple, d’accord c’est en proportion par rapport à la population chinoise qui dépasse le 1,389 million, alors nécessairement il y a 200 000 agents chinois contre 10 000 agents français en comptabilisant la D.G.S.E. et la D.G.S.I. No, comment !

Mais j’en viens à ma paranoïa ; j’ai offert une caméra embarquée à ma femme, pour sa voiture, car elle conduit beaucoup. Bref, cette caméra embarquée est fabriquée en Chine. Et alors me diriez-vous ? Et alors ; au début des années 2000 les services secrets américains, canadiens, britanniques, néo-zélandais ont banni, de leurs réseaux secrets, les ordinateurs Lenovo fabriqués en Chine. Ils auraient contenu des backdoors. En 2005, Lenovo acquiert la division des ordinateurs personnels « Thinkpad ». Le journal australien Autralian Financial Review relate par le biais de sources anonymes que des tests poussés sur les machines ont jeté un doute. Certains circuits et firmwares chinois sont construits par des industriels proches du gouvernement de la République populaire de Chine. Ces composants sont douteux, car ils peuvent contenir des backdoors permettant l’espionnage à distance des activités sur ces fameux PC.

Alors, je me dis que c’est le cas aussi de la caméra embarquée ; qu’elle enregistre toutes les autoroutes, routes, chemins, venelles et que les services secrets chinois notent tout. Le jour où ils nous envahiront ils sauront tout de notre réseau de circulation. Parano, moi ? Savez-vous que le Guangbou a 18 bureaux et que le 16e bureau est celui de l’imagerie ? Il est en charge de collecter toutes les photos et vidéos de tous les pays et sur tous les sujets ; politiques, militaires, économiques. : photo et vidéo.

Les bureaux opérationnels.

Dois-je vous rappeler l’affaire Huawei et la 5G ? Là encore il y a des doutes, mais sans preuves confirmées officiellement sur le dernier rapport britannique rendu par le fameux comité de surveillance du centre d’évaluation de cybersécurité d’Huawei (HCSEC). Des centaines de vulnérabilités en matière de piratage et d’espionnages ont été révélées. Certes, les Américains ont poussé les Anglais à entrer dans la danse, mais c’est maintenant au tour de l’Allemagne qui a l’air d’être plus sévère encore sur les contrôles à venir avec un test de fiabilité sur la protection des données allemandes.  Intox ? Il faut souligner que l’enjeu de la 5G est colossal économiquement, les boitiers 5G sont fournis par Huawei pour l’instant. Si Nokia est sur les rangs aux USA, tous les autres opérateurs du monde sont sur les dents ; de quoi faire un croche-patte à celui qui est devant, n’est-ce pas !

Le Guoanbu est très puissant, omniprésent et très doué en cyber-attaque. Il rivalise haut la main avec les plus puissants. Très présent sur les réseaux sociaux, en particulier sur Linkedin. Plus de 4 000 employés et cadres français ont été approchés. Pour ce faire, le MSE alias Guoanbu a créé 500 faux profils afin de pénétrer dans les hautes instances de l’administration et des cercles du pouvoir, les plus grandes entreprises. Ceux qui ont joué de naïveté ou de cupidité ont révélé des informations en étant « choyés » en retour. Les agents chinois aiment bien la France, pays d’ouverture et de tolérance. Le service du contre-espionnage français avance que 10% des 4 000 restaurants Chinois dans la région parisienne servent de couverture pour les activités du Guoanbu.

Nous sommes avertis et pensez que si les Chinois ont inventé la cloche, c’est qu’ils sont loin d’être cloches !

Un avis sur “Vous avez dit Guoanbu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :