Lecture du #couvre-feu

Introduction

Une carrière dans le #tourisme, ne se termine jamais vraiment.
#agentdevoyage un jour agent de voyage toujours !

Naissance du roman Le lièvre dans la lune


Ce métier est si prenant, enrichissant, marquant et attachant qu’il me suivra toujours.
Je m’en suis inspiré.
L’aboutissement de 2 ans de travail, des mois de recherche, des mois de préparation, des mois d’écritures et de re écritures, 5 versions, 4 bêta lecteurs, une correction orthographique par un professionnel car je ne vois plus rien, à la fin, et les logiciels ne sont pas suffisants. Une illustratrice pour la couverture.
Voilà mon roman d’espionnage, basé sur des faits cachés, mais aussi de ma vie professionnelle.
La restitution des faits de son vécu en les transformant, en mentant vrai est une belle aventure. Celle de la naissance d’un acronyme, AGV, d’un espion français pas comme les autres.

Le pitch. Al, au cours de sa première mission en Asie, devient amnésique. Il est enfermé dans une maison close à Macao. Sa mémoire lui revient et il doit s’échapper, pour détourner un attentat au niveau international, poursuivi par la mafia chinoise, en se confrontant à des ennemis intelligents.

C’est bien beau tout ça …

Après avoir pataugé sur la plateforme d’édition, je vérifie et j’ achète mon propre livre à prix coutant pour voir si tout est conforme. La couverture est trop sombre, il faut l’éclaircir. Je fais des va et viens par e-mail avec le graphiste qui fait au mieux, et qui n’arrive pas à faire correspondre les couleurs avec la plateforme d’édition. Je contacte cette dernière et je paye pour corriger les couleurs. Je recommande mon livre en repayant…c’est bon la couleur tient la route. Je suis tout content et dans l’euphorie, je communique. Patatras ! Un membre de ma famille découvre des fautes d’orthographes, des mots manquants, des lignes sautées. Je ne comprends pas, le ciel me tombe sur la tête. Je cherche et découvre que je n’ai pas envoyé le bon fichier corrigé par un pro. Car il faut le savoir, quand on écrit un livre, à la fin , on ne voit plus rien et il faut un oeil neuf et surtout expert pour le corriger, même si on utilise un logiciel de correction.

Lecture du couvre-feu

Alors j’ai tout rectifié et attendu que tout soit corrigé, et maintenant tout est rentré dans l’ordre avec le bon format de fichier, la bonne couverture. Que faire de mon exemplaire raté ? J’ai voulu le jeter dans une poubelle à papier, ensuite j’ai voulu l’enterrer, et puis j’ai pensé à Mawlana nommé aussi Rumi, le créateur du Soufisme, né vers 1200. Dans le parcours de sa vie mystique et ésotérique, après un séjour de 10 jours dans l’étuve d’un bain, il dicta à son ami des pensées élevées. Une fois écrites, il lui demanda de les brûler. Quelle prétention n’est ce pas ? Celle de comparer une histoire d’espionnage avec des pensées d’un philosophe; en fait il n’ y a pas de prétention de comparaison; c’est juste l’idée de brûler un livre. L’autodafé est un acte effrayant, désolant et irréparable. Voilà c’est le mot : irréparable. L’encre sur le papier est irréparable, elle peut-être effacée mais il reste des traces, raturée, mais toujours présente. Dans le feu elle disparait. Voilà j’ai voulu faire disparaître mes erreurs dans les flammes.

Mon livre est mort, vive mon livre !

Disponible chez #Fnac,#hachette,#amazon,#cultura,#bookelis

Si vous voulez savoir ce que fait ce lièvre dans la lune, il faut lire mon livre !



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :